Retrouvez le player après les commentaires de la Yagg Team.

Judith Silberfeld: Cool for the Summer, Demi Lovato
Parce que c’est encore l’été (et qu’il y a des filles qui s’embrassent).

Carole Léger: Concerto pour piano n°1, Chopin
Mon choix cette semaine est le Concerto pour Piano n°1 de Chopin: quand le piano démarre à 4’51 c’est toujours la même émotion depuis 24 ans que j’écoute ce morceau. Et à partir de 14′ jusqu’à 23′ c’est chaire de poule assurée à tous les coups (ça vous le fait aussi? ^^).

Clyde Bivigu: Batonga, Angélique Kidjo
Il y a des titres qui sont rattachés à des événements de nos vies. Ils imprègnent notre mémoire comme des réflexes auditifs qui se déclenchent à partir d’un stimulus précis. Pour moi, Batonga d’Angelique Kidjo en fait partie. C’est ma chanson de la pluie, de l’enfance et l’insouciance. Lorsqu’il y a dans l’air cette odeur particulière d’herbe fraîche mêlée de terre humide, un apaisement béat me prend. Quand j’étais enfant, ce parfum disait la fin des vacances d’août. Il annonçait aussi la rentrée scolaire: les retrouvailles avec les copains d’école approchaient et cette idée me rendait fébrile et heureux. Il a plu hier et ce matin aussi à Paris, c’est donc le nez plein d’effluves bienheureuses que ce soir, j’appellerai quelques-uns de mes amis d’enfance, comme au bon vieux temps 🙂

Bénédicte Mathieu: La faute à Eve, Anne Sylvestre
Dans le florilège de chansons féministes, cette pépite que j’ai entendue ce week-end à la radio. Dans la voix et dans le texte, la mordante ironie d’Anne Sylvestre.

Maëlle Le Corre: Gunga Din, The Libertines
Samedi, je vais découvrir pour la première fois de ma vie Carl et Pete et John et Gary, ensemble, en live, pour «de vrai de vrai». Chers à mon cœur, les «Likely Lads» seront sur la scène de Rock en Seine et je vais vivre un grand grand moment (et prendre dix ans dans la vue, damned, que le temps passe!). Et puis, le même soir il y aura aussi Years & Years (ouiiiii), Shamir (ouiiiii), et surtout Interpol (ouiiiii).

Fatima Rouina: Ain’t Nobody (Love Me Better), Felix Jaehn ft. Jasmine Thompson
De retour à Paris… Pour prolonger les vacances, et juste pour le plaisir de se dandiner sur sa chaise au bureau. Ain’t Nobody (Love Me Better) aura accompagné chacune de mes sorties à Zurich, c’était un peu l’hymne avant et post-soirée. Pour la petite histoire, Felix Jaehn est un jeune DJ allemand, connu pour son remix Cheerleader de OMI.

Xavier Héraud: Feelin Good, Lauryn Hill
Lauryn Hill chante 6 titres de Nina Simone sur l’album qui accompagne le documentaire de Netflix What happened, Miss Simone? On y retrouve enfin la Lauryn Hill de son album légendaire The Miseducation… Jetez un œil (et vos deux oreilles) à la version live de cette chanson chez Jimmy Fallon. Frissons garantis.