[mise à jour, 27 août] La sortie a été reportée au 20 octobre (+ correction: premier couple partenarié, et non marié).

Dans les années 50 et 60, Zurich est une des villes les plus gays d’Europe et on vient de très loin pour participer aux bals organisés par Le Cercle, fondé en 1942, au moment où l’homosexualité cesse d’être un délit dans la Confédération. C’est lors d’un de ces bals, merveilleusement reconstitués dans le film, qu’Ernst rencontre Röbi. Leur histoire d’amour sert de trame au Cercle et leur témoignage actuel – les deux hommes ont été les premiers partenariés en Suisse en 2003 – est très touchant.

Le Cercle, c’est aussi le nom d’une revue, diffusée à 2000 exemplaires, en trois langues. Précurseure en matière de droits des homosexuel.le.s dans les années 40 et 50, la Suisse a aussi connu une vague de répression policière au tournant des années 60.

«Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, on a pu faire passer une loi en Suisse qui disait que l’homosexualité entre deux hommes adultes n’était pas un crime, expliquait le réalisateur Stefan Haupt lors de la sortie du film. C’est grâce à cela qu’a pu être fondée l’organisation Le Cercle. Nous savons tout qu’à cette époque-là, par exemple en Allemagne, c’était très dur, très dangereux d’être homosexuel, si les nazis par exemple le savaient.»

Le Cercle a remporté le Teddy Award et le Prix du public du festival de Berlin 2014.

Voir l’interview accordée par Stefan Haupt lors de la sortie du film.
Lire la critique en intégralité.

Le Cercle, de Stefan Haupt, avec Matthias Hungerbühler, Peter Jecklin, Martin Hug (Outplay).