Retrouvez le player après les commentaires de la Yagg Team.

Judith SilberfeldSkye Boat Song (Outlander), Raya Yarbrough, Bear McCreary, Paul Cartwright
J’ai décidé de donner une seconde chance à la série Outlander, que j’avais abandonnée un peu vite l’an dernier. J’aime beaucoup la chanson du générique, une chanson traditionnelle écossaise adaptée par le compositeur Bear McCreary (Battlestar Galactica) et interprétée par son épouse, Raya Yarbrough. Ici, en live lors de la première mondiale (Comic Con 2014). Le générique de la série, plus court, est ici.

Carole Léger: Notre prière, Monis
Aujourd’hui encore je choisis Monis et un de ses titres contre l’homophobie, Notre prière, qui est toujours d’actualité. «Vous priez le 15 août, on agit tous les jours, on vous envoie notre ultime prière avec tout notre amour. Toujours le poing en l’air, c’est le pavé que l’on bat car l’amour en 2013 ne devrait plus être un combat. Allons, allons enfants de la patrie, le jour de l’amour va enfin arriver. Contre nous, contre nous de la tyrannie, le rainbow flag à l’assemblée va s’élever. Entendez-vous, entendez-vous dans nos campagnes mugir l’hypocrisie de ces piètres soldats. Ils viennent, ils viennent jusque dans nos foyers pour égorger l’amour et au nom de l’intolérance, nous juger.» C’est aussi pour moi un hymne à la lutte LGBT pour l’égalité des droits.

Bénédicte Mathieu: Don Giovanni. Ouverture, Mozart
Ça faisait longtemps que je n’avais pas écouté Don Giovanni (tout entier), j’ai bien fait. C’est ici Riccardo Muti qui dirige mais ma version préférée est celle d’un autre chef italien, Carlo Maria Giulini, gravée en 1959. Tonique, tendue, tempétueuse, elle n’a pas pris une ride. Avec l’immense Joan Sutherland en Donna Anna et Elisabeth Schwarzkopf en Donna Elvira. Tous sont fabuleux.

Clyde Bivigu: You Gotta Be, Des’Ree
Dimanche j’étais au Rosa Bonheur avec des copains. Heureusement, nous étions en groupe. Notre soirée fut excellente, mais le DJ était… Comment dire… Euh… Pas très inspiré? Du coup, à chaque fois qu’il passait une chanson moyenne au milieu de son improbable playlist, c’était comme s’il nous donnait un joyau de pop! You gotta be de Des’Ree est le seul «vrai» bon titre qu’il a joué.

Maëlle Le Corre: In Other Words, Shopping
Sans nul doute mon gros coup de cœur du festival Loud & Proud: c’est british, pêchu, spontané, et nourri à Gang of Four et autres groupes post-punk de la même veine. Et en live c’est encore mieux (même quand la chanteuse s’y reprend à trois fois pour son intro à la guitare, puis confie qu’elle a un peu oublié les premières notes, et que ça lui reviendra sûrement plus tard…).