Le 22 octobre prochain aura lieu un colloque intitulé «Faire couple avec son genre» à l’hôtel de ville de Saint Denis (La Réunion) à l’occasion des 45e journées de l’École de la Cause freudienne qui ont pour thématique «Faire couple: liaisons inconscientes». L’événement est organisé par l’Association de la Cause freudienne de la Réunion (ACF) et l’association réunionnaise de lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle, à l’identité de genre, et au sexisme OriZon.

«Cet événement est important pour La Réunion où le poids de la religion et de la famille est très fort, explique à Yagg Antoine Houën, psychopraticien au sein d’OriZon. D’autant plus que les homosexuel.le.s ont longtemps été associé.e.s aux trans’. Ce débat, ouvert à tou.t.e.s, est plus un échange qui va amener à s’interroger plutôt qu’à apporter des réponses. Il y aura des spécialistes, mais également des personnes directement concernées par la cause, ainsi que leurs proches, afin de faire prendre conscience aux gens qui ne savent pas grand chose au sujet du genre.» Le court métrage N’Sibi (Le beau-frère) de Hassene Belaïd sera diffusé avant le débat.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur NSIBI BA

«Le taux de suicide est très élevé à la Réunion, en particulier pour des raisons liées à la sexualité et l’identité de genre chez les jeunes, ajoute Antoine Hoën. Il est important de sensibiliser la population car ici, les liens entre les membres de la famille sont très forts. La grand-mère vit sous le même toit et on construit des maisons dans la même rue, donc il n’y a pas d’intimité.»

Présentation et inscriptions.