Retrouvez le player après les commentaires de la Yagg Team.

Judith Silberfeld: L’amour à la plage, Niagara
En pleine nostalgie Niagara, j’ai hésité entre une chanson en colère (sur le thème «plus ça va, moins ça va») et un peu de légèreté. Et puis je me suis dit que c’est justement quand on est en colère qu’on a besoin de respirer un peu.

Carole Léger: Travesty, Jimmy Somerville
Cette semaine, mon choix est Homage le nouvel album disco de Jimmy Somerville et en particulier la chanson Travesty. Pas besoin d’en parler en fait, il n’y a plus qu’à écouter (Toujours très fort et en boucle… bien sûr! 😉 ) «Life must mean more than this» «Aspire to change what’s going on», «Believe in a better way».

Clyde Bivigu: Voir la nuit s’emballer, M Pokora
Après un week-end dominé par une playlist de pop-rock féminin (la bande à Courtney Love & Melissa Auf der Maur en tête), on lance la semaine avec… j’ai un peu honte… mais j’aime une chanson de Matt Pokora (et pas seulement parce qu’il est trop beau tout ça :p) Par contre j’avoue que je n’ai aucune idée de ce que signifie « laisser la nuit s’emballer »? Ça veut dire quoi? Lol

Bénédicte Mathieu: Summer 2015, L.E.J.
L’histoire de ces trois filles dont le medley des tubes de l’été fait le buzz sur internet, est racontée ici dans le Parisien. Deux voix, un violoncelle. Magnifique.

Jessica Gajderowicz: Everybody (Backstreet’s Back), Backstreet Boys
Pour la derniere avant la fin de mon stage, j’ai choisi un classique des Backstreet Boys qui m’donne toujours envie de chanter et danser «everybody yeaaaaah».

Maëlle Le Corre: Last Of Our Kind, The Darkness
Enfin le retour de The Darkness avec une chanson ultra flamboyante dont la bande à Justin Hawkins a le secret!