Des manifestations de soutien au mariage pour tou.te.s dans plusieurs grandes villes d’Australie (Sydney, Brisbane, Hobart, Perth, et le week-end prochain à Melbourne et Adelaide), des personnalités (l’actrice Danielle Cormack – Wentworth –, les acteurs Hugo Weaving et Anthony LaPaglia – Portés disparus–, le duo The Veronicas – vidéo en fin d’article –, le chanteur Guy Sebastian, qui a représenté l’Australie à l’Eurovision cette année, des athlètes comme Matt Spangher ou Josh Bruce…), des fédérations sportives et des entreprises (Virgin, Vodafone, ING, Bank SA, Qantas…) qui s’engagent, l’aéroport et l’un des quartiers de Canberra – la capitale politique australienne – aux couleurs de l’arc-en-ciel… La pression monte sur Tony Abbott, le Premier ministre australien, y compris au sein de son propre parti, le Parti libéral, dont plusieurs membres sont co-auteur.e.s d’une proposition de loi visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe.

La proposition de loi est ainsi portée par Warren Entsch et Teresa Gambaro, du Parti libéral, aux côtés d’élu.e.s travaillistes, vert.e.s et indépendant.e.s, et pourrait être présentée à la Chambre basse du Parlement la semaine prochaine. Las, alors qu’une grande majorité des Australien.ne.s est favorable à l’ouverture du mariage (à 72% selon un sondage de juillet 2014), les parlementaires du Parti libéral ne pourront pas voter librement si le texte est proposé au vote. Ce matin, mardi 11 août, Tony Abbott a décidé de convoquer les parlementaires de son parti avec celles et ceux du Parti national, l’autre membre de la coalition au pouvoir, afin qu’ils et elles se prononcent sur un vote de conscience, au grand dam des membres pro-mariage pour tou.te.s du Parti libéral, qui considèrent que c’est au Parti de décider de permettre ce vote ou non. Les jeux étaient quasiment faits d’avance, le Parti national étant dans son ensemble opposé à l’égalité des droits.

Christine Forster, la sœur ouvertement lesbienne de Tony Abbott, elle-même élue du Parti libéral au conseil municipal de Sydney, avait appelé les parlementaires de son parti à à permettre le vote en conscience:

Après six heures de débat, les participant.e.s à la réunion de la Coalition ont finalement rejeté le principe d’un vote en conscience, ce qui dans les faits prive le texte de Warren Entsch et de ses collègues de quasiment toute chance d’être adopté.

Côté travailliste, le vote en conscience est acquis jusqu’en 2019, date à laquelle le soutien à l’ouverture du mariage deviendra la ligne officielle du parti (lire Australie: l’ancienne ministre Penny Wong émue aux larmes lors d’un discours en faveur du mariage pour tous).

Pour justifier le statu quo, Tony Abbott a expliqué qu’il considérait qu’il appartenait au peuple, et non au Parlement, de se prononcer sur la question et a affirmé qu’un référendum serait organisé sur le sujet si son parti était réélu lors des prochaines élections fédérales, qui auront lieu au plus tard le 14 janvier 2017.

Comme le souligne le site LGBT australien Same Same, cela fait 11 ans cette semaine que le gouvernement, alors dirigé par John Howard, a modifié la définition du mariage afin de préciser que celui-ci ne peut être célébré qu’«entre un homme et une femme».

Bien qu’elle dure désormais depuis de nombreuses années, la campagne en faveur du mariage pour tou.te.s n’est pourtant pas près de s’essouffler. Pour preuve, le tollé soulevé par la décision de l’opérateur de télévision Foxtel (qui a pourtant signé la charte d’engagement pour l’égalité des droits de l’Australian Marriage Equality) de diffuser le spot de l’Australian Marriage Alliance, une organisation conservatrice très anti-mariage pour tou.te.s, alors que deux autres chaines, 7 et TEN, ont refusé. Le spot joue sur la peur de ce qui se «cache» derrière l’ouverture du mariage (les effets sur les enfants, les droits que pourraient perdre les autres citoyen.ne.s…):

Despite it being an ad by opponents of marriage equality we're happy to share it with you. Notice a few things? No real people, no actual problems …just the same old "unintended consequences" scaremongering.We're finishing our own beautiful ad and want it to be a celebration of the community that has come together to support marriage equality – so let's fund it together! We're at 10% of our initial goal, so we need your help: http://www.gofundme.com/f79sugb3g8

Posted by Australian Marriage Equality on dimanche 2 août 2015

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Australian Marriage Equality – Facebook

 

Pris à partie, Foxtel a réaffirmé son soutien à l’égalité des droits, mais a expliqué vouloir, comme en Irlande, permettre au débat d’avoir lieu et que la victoire soit due aux arguments et non à la censure de tel ou tel point de vue. Et d’insister sur le fait qu’il diffuse également les spots de la campagne #WeCanDoThis de l’Australian Marriage Equality:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪#WeCanDoThis TVC 1‬

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪#WeCanDoThis TVC 2‬

À voir aussi, l’appel de The Veronicas à Tony Abbott:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪AN OPEN LETTER TO PRIME MINISTER ABBOTT‬