Lorqu’il a vu les affiches annonçant son concert à Florence barré du mot «Frocio» («pédé»), Mika a d’abord préféré les ignorer. Le chanteur, qui était membre du jury de la version italienne de X Factor avant de rejoindre celui du The Voice français, a finalement réagi aux sollicitations de ses fans, qui s’indignaient sur les réseaux sociaux.

Avete ragione #RompiamoIlSilenzio

Une photo publiée par MIKA (@mikainstagram) le

«Vous avez raison #BrisonsLeSilence», a-t-il commenté sur Instagram et Twitter.

«J’avais vu la photo des inscriptions sur mes affiches et mon premier réflexe a été de laisser passer… Qu’il vaut mieux ignorer la haine de certain.e.s, que je connais bien. Mais vous avez raison, je n’ai pas peur de qui me discrimine. Personne ne devrait avoir peur. L’amour fait ce qu’il veut», a commenté Mika, glissant en conclusion le titre d’une des chansons de son nouvel album:

La photo illustre d’ailleurs désormais le profil Twitter du chanteur. Plusieurs personnalités italiennes ont montré leur solidarité à Mika, parmi lesquelles l’actrice et présentatrice télé Simona Ventura, les chanteuses Elisa Toffoli et Paola Turci ou encore le le chanteur Michele Bravi.

Le maire de Florence, Dario Nardella, a aussi rapidement réagi sur Twitter: «Florence n’est pas homophobe mais une ville ouverte. J’ai immédiatement ordonné le retrait des affiches que ces lâches ont barbouillées.»

Promesse tenue: