1969. Danny Winters (Jeremy Irvine) est chassé de chez lui par ses parents et s’enfuit à New York. À Greenwich Village, il rencontre un groupe d’autres jeunes SDF, qui lui font connaître le bar local, le Stonewall Inn. Discriminations, humiliations et harcèlement policier sont monnaie courante. Jusqu’au jour où les client.e.s du Stonewall Inn, essentiellement des drag queens, des gays et des lesbiennes, laisse éclater leur colère. Ce sont ces émeutes qui sont commémorées chaque années par les Prides.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Stonewall Trailer | In Theaters September 25

Réalisé par Robert Emmerich, plus habitué aux blockbusters comme Independence Day, Stonewall sera présenté en avant-première au festival de Toronto puis sortira sur les écrans américains le 25 septembre prochain. Au casting: Jeremy Irvine dans le rôle de Danny mais aussi Jonathan Rhys Meyers, Ron Perlman, Joey King, Caleb Landry Jones, Jonny Beauchamp, Matt Craven et David Cubitt.

Sans doute pour permettre à un public le plus large possible de se sentir concerné, le film est conté du point de vu d’un jeune gay blanc. Roland Emmerich parviendra-t-il, malgré ce parti pris, à montrer la réalité des émeutes, lancées par des drag queens et des personnes trans’ de couleur, comme le rappelle à juste titre le blog Dorothy Surrenders? Réponse en septembre.

affiche Stonewall Emmerich