Le site américain Vice vient de lancer Broadly, une chaîne consacrée aux questions féministes et menée par Tracie Egan Morrissey, journaliste qui a fait ses armes à Jezebel: «Être une femme n’est pas une niche, c’est une identité, affirme-t-elle pour définir la ligne éditoriale de cette plateforme. C’est différent que de faire quelque chose comme du sport, cuisiner, ou de la musique. On doit parler à la multiplicité de femmes et couvrir plus de sujets car les femmes font bien plus que parler mode ou beauté.»

Parmi les tous premiers reportages mis en ligne, on trouve une interview vidéo de l’auteure et réalisatrice française Virginie Despentes, dans laquelle elle revient sur la thématique du viol et de la misogynie, qui traverse l’ensemble de son œuvre, avec en tête son premier livre Baise-moi, mais aussi l’essai King Kong Theory, sorti en 2006. Une belle occasion de faire découvrir à un lectorat féministe et anglophone le travail et la réflexion de cette écrivaine sans concessions.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Virginie Despentes on Killing Rapists