Ce n’est pas la première fois que Vogue Italia propose des couvertures moins conventionnelles. Loin des habituelles top models, celle du numéro de juillet fait beaucoup parler d’elle sur les blogs des fashionistas. Devant les objectifs de Steven Meisel et de Bruce Weber ont posé des femmes de tous âges, photographiées en noir et blanc. Nous pouvons ainsi voir (sur ce blog) la fille de Cindy Crawford, les actrices Vanessa Redgrave et Stockard Channing…  et Marie-Pierre Pruvot, alias Bambi.

Bambi, née en Algérie en 1935, a été une des premières femmes trans médiatisées. Après une carrière au cabaret, elle travaille près de 30 ans comme professeure des écoles, est décorée des Palmes Académiques, puis l’an dernier, reçoit la médaille du mérite des mains de Roselyne Bachelot Narquin. En 2013, le réalisateur Sébastien Lifshitz lui avait consacré un très beau documentaire (lire Bambi sous l’oeil attendri et curieux de Sébastien Lifshitz).

Bambi photographiée par Steven Meisel pour "Vogue Italia"

bambi - 2 vogue italia

© Steven Meisel

C’est le photographe new-yorkais Steven Meisel qui a réalisé le portrait de Bambi pour Vogue Italia. En mai dernier, dans une interview accordée à Yagg, Marie-Pierre Pruvot expliquait pourquoi elle accordait tant d’importance à la visibilité des personnes trans’: «Ce qui est dommage, c’est que les personnes qui sont trans’ et qui ont réussi dans la vie veuillent rester anonymes. Ce sont elles précisément dont la visibilité aiderait toute la “communauté”. Or elles se méfient de cette visibilité. Elles se protègent. Je souhaite qu’elles réfléchissent au rôle qu’elles peuvent jouer.»

Hasard du calendrier, le numéro de Vogue Italia est en kiosques alors que la Cour suprême italienne a reconnu à une femme trans’ le droit de modifier son état civil sans opération chirurgicale.