Avec la légalisation du mariage pour tous en Irlande, de nombreuses personnes espéraient voir la même évolution dans d’autres pays européens comme l’Allemagne et l’Italie. Cependant, une interview de la chancelière Angela Merkel par un célèbre youtubeur laisse entendre que ce n’est pas l’une des priorités de la dirigeante allemande pour le moment.

Florian Mundt, alias LeFloid, est l’un des youtubeurs les plus influents en Allemagne. Suivi par 2,6 millions internautes, ses fans sont surtout les jeunes de moins de 25 ans. Le 13 juillet dernier, le jeune homme a eu le privilège d’obtenir un entretien avec la chancelière allemande dont il a profité pour aborder de nombreux sujets comme les discriminations, la légalisation du cannabis, l’espionnage entre pays alliés ou encore le mariage pour tous (à 4′). Angela Merkel a tout d’abord répondu que les couples de personnes de même sexe devraient pouvoir obtenir des droits matrimoniaux comme un partenariat civil mais qu’il ne devrait pas s’appeler «mariage»: «Je suis quelqu’un de très favorable à la suppression de toute forme de discrimination, a déclaré la chancelière. Pour moi, personnellement, le “mariage”, c’est un homme et une femme vivant ensemble. C’est mon concept, mais je soutiens les partenariats civils.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Das Interview mit Angela Merkel – #NetzFragtMerkel

Très conservatrice, la chancelière accepte donc l’union entre les personnes de même sexe mais refuse que ces couples puissent avoir le droit de se marier. Le youtubeur accuse alors la chancelière de vouloir garder une distinction entre le mariage entre personnes hétérosexuelles et l’union de personnes homosexuelles: «Pour moi, il y a encore une différence. Ce n’est pas la même chose, mais les couples de même sexe veulent la même chose. C’est une exclusion», affirme LeFloid.

«Je ne veux pas de discriminations et je veux l’égalité, mais je sais faire la différence à un moment donné», maintient Angela Merkel lorsque LeFloid relève la contradiction entre sa volonté de ne pas discriminer, tout en maintenant un statut différent pour les couples de même sexe. «Aucune discrimination», a conclu la chancelière. Malgré les promesses de certains politiciens de son parti, Angela Merkel compte bien rester dans le traditionnel.