Ces faits divers se suivent et se ressemblent. Autour du monde, les personnes trans’ sont souvent victimes de violence qui vont parfois jusqu’au meurtre. C’est ce qui est arrivé à Daya Rani Kinnar, une femme trans de 56 ans, qui a été retrouvée tuée d’une balle dans la tête à son domicile, dans la ville indienne de Ghaziabad (non loin de New Delhi), dimanche 4 juillet.

L’information a fait le tour des médias indiens. Daya Rani Kinnar était connue pour s’être présentée en tant que candidate indépendante et femme trans’ à l’élection présidentielle de 2009 face aux poids lourds de la politique indienne.

Deux suspects ont depuis été arrêtés et le mobile du crime pourrait être d’ordre privée, sans rapport avec les activités politiques de Daya Rani Kinnar. Le meurtrier présumé était en effet marié avec la nièce de Daya, un mariage que cette dernière avait toujours refusé en empêchant sa nièce d’aller habiter chez son mari. Celui-ci aurait alors planifié ce meutre avec son complice.

Merci à Hélène pour l’information.