Wan Qing, 22 ans, portait un drapeau d’arc-en-ciel autour de ses épaules pour récupérer son diplôme, lors de la cérémonie de remise des diplômes à l’Université Sun Yat-Sen dans la province de Guangdong. Au moment de prononcer un discours, elle s’est engagée pour l’égalité des droits, et a annoncé qu’elle était lesbienne. Avec le poing fermé et serré, portant fièrement le drapeau en guise de cape sur sa robe d’étudiante, elle est allée récupérer son diplôme auprès du président de l’université. Le message derrière ce symbole n’a pas été facilement interprété. Interrogée par de nombreux médias locaux, la jeune femme a déclaré que «beaucoup d’autres professeurs n’ont même pas su ce que le drapeau arc-en-ciel signifie! J’ai dû leur expliquer».

http://twitter.com/HeathaT/status/618372236534116352/photo/1

Wan Qing a multiplié les déclarations dans différents médias. «J’espère que la légalisation du mariage des couples de même sexe ne sera pas la fin, mais un point de départ pour l’égalité des droits. Ceux et celles qui ne veulent pas se marier ont droit au respect aussi», a-t-elle déclaré. Tout comme les deux militantes féministes chinoises qui se sont mariées symboliques début juillet, elle s’est dite inspirée par la décision récente de la Cour suprême américaine qui a légalisé le mariage pour les personnes de même sexe dans l’ensemble des États-Unis, le 26 juin dernier.

Wan Qing avait posé, torse nu, de dos, lors d’une séance photo artistique pour promouvoir l’égalité des genres comme le rappelle dans son article le site Quartz. La jeune étudiante a affirmé se sentir prête à faire son coming out durant cette cérémonie, car pendant son année à l’université, les cours qui évoquaient la sexualité l’ont aidé à s’affirmer comme lesbienne.