Après le plagiat et la passe d’arme, les ennuis judiciaires? Pour l’association de défense des animaux L214 Ethique et animaux, le détournement d’une de ses affiches de campagne par la «Manif pour tous» contre la Gestation pour autrui (GPA) ne passe pas. Après avoir tâclé les opposant.e.s à l’égalité des droits lundi 1er juin sur Twitter, l’association qui milite contre les conditions d’élevages ainsi que pour le bien-être animal a informé, via Twitter à nouveau, avoir mis en demeure, le désormais tout nouveau parti politique («apolitique») «de supprimer toute diffusion de l’affiche “Son rêve pour la fête des mères”, telle que contrefaite».

https://twitter.com/LaManifPourTous/status/605315762996318208

«DES AGISSEMENTS CONSTITUTIFS D’UN DÉLIT DE CONTREFAÇON»
Pour l’association, qui prône le végétarisme ou le véganisme, le détournement de la campagne nationale contre la séparation des vaches laitières et de leurs veaux diffusée dans le métro parisien le week-end dernier est d’ailleurs assimilable à «un délit de contrefaçon». «En reprenant l’ensemble des éléments intellectuels et de création conférant toute son originalité à l’affiche de l’association L214, qui plus est sans avoir sollicité l’accord préalable de l’auteur, vous avez commis des agissements constitutifs du délit de contrefaçon, prévu aux articles L335-2 et 3 du code de la propriété intellectuelle, et avez porté atteinte au droit d’auteur de l’association L214, protégé par l’article L111-1 du même code», est-il écrit dans le courrier de Me Caroline Lanty, l’avocate de L214 Ethique et Animaux, adressé ce mardi à la «Manif pour tous».

«De surcroit, cette reproduction illicite crée un risque de confusion entre les buts de l’association L214 et ceux de l’association que vous présidez», est-il encore précisé. Les détracteurs de l’ouverture du mariage aux couples homos ont 48 heures pour stopper – et en informer par écrit L214 – toute diffusion de l’affiche plagiée, un «#onvâcherien» qui pourrait coûter cher à l’organisation de Ludovine de la Rochère.