Le «oui» de l’Irlande au mariage des couples de même sexe est un coup dur pour le Vatican. Le secrétaire d’État du Saint-Siège Pietro Parolin (photo) a affirmé qu’il fallait prendre en compte cette réalité «mais dans le sens où cela doit renforcer l’engagement de l’Église à l’évangélisation»: «Je crois qu’on ne peut pas seulement parler de défaite pour les principes chrétiens, mais d’une défaite pour l’humanité, a-t-il poursuivi. La famille demeure au centre et nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour la défendre et la promouvoir. L’ébranler serait comme enlever les fondations de la construction de notre futur.»

L’archevêque de Dublin Diarmuid Martin, qui s’était exprimé quelques jours avant le référendum en affirmant qu’il voterait contre l’égalité des droits mais ne souhaitait pas imposer sa parole, a lui aussi réagi à l’issue du scrutin, mais de façon bien moins alarmiste. Il a déclaré qu’il était temps pour l’Église catholique de «se confronter à la réalité»: «J’apprécie ce que les gays et les lesbiennes ressentent aujourd’hui. Qu’ils et elles aient le sentiment que quelque chose va enrichir la façon dont ils et elles vivent. Je crois que c’est une révolution sociale.»

Via BuzzFeed.