La semaine dernière, Alex Goude, l’animateur de La France a un incroyable talent, dévoilait dans Gala son homosexualité, évoquait son mari et l’enfant que le couple a eu grâce à une gestation pour autrui (GPA). Hier, mercredi 27 mai, Alex Goude était l’invité du Grand 8, sur D8, pour aborder à nouveau ces sujets, et les conséquences de ces révélations.

Pourquoi avoir décidé de sortir du placard maintenant?

«Pour être franc, j’avais failli le faire au moment du mariage pour tous, déjà, mais il y avait tellement de violence – parce que c’était vraiment archi-violent, on ne s’en rend pas compte mais c’était extrêmement violent –, à un moment donné j’ai même trouvé ça pas normal qu’on laisse une telle tribune à une telle violence, pour être franc… J’ai failli le faire à ce moment-là, mais je me suis dit, ça va être encore pire, en fait… Ça va jeter de l’huile sur le feu, ça va être encore terrible. Et puis là il y a Elliott qui est arrivé dans nos vies et puis on s’est dit, allez, c’est le moment, il y a encore le débat sur la GPA ici…

Il poursuit: «Et puis même pour mon mari, il fallait que Romain se dise bon, on va être exposés, quoi… On s’est dit, on va le faire, parce que ça va aider plein de gens. Je vous dis, encore une fois, au moment de la “Manif pour tous”, j’avais déjà beaucoup beaucoup de messages, plein de messages d’enfants qui défilaient avec leurs parents alors qu’ils étaient homosexuels, qui disaient “mais jamais je ne pourrai leur dire, ma vie est finie”… Ça, c’est horrible. Déjà je ne comprends pas qu’à une manif on amène des enfants, (…) mais dans ce sujet-là, c’était encore pire. Et j’avais aussi plein de messages d’enfants de familles homoparentales à qui on expliquait à longueur de journée à la télé que leur famille n’était pas normale, scandaleuse et honteuse. Donc on s’est dit, maintenant on peut le faire, nous aussi on a un enfant, on y va…»

À Roselyne Bachelot qui le remercie, le félicite, lui dit qu’il n’avait «rien à obtenir de cette mise en lumière», il répond:

«Depuis mardi dernier, c’est le délire, et c’est là qu’on se rend compte que vraiment, [la France] a beaucoup de retard, malgré tout, bien que le mariage pour tous soit passé. J’ai reçu plus de 6000 messages d’enfants, de familles homoparentales qui me remercient, je ne pensais pas que ça prendrait des proportions pareilles, honnêtement, et c’est touchant. J’ai reçu des lettres incroyables, il y en a que je vais faire encadrer, je pense.

«J’ai un garçon qui s’appelle Vincent, qui m’a écrit il y a deux jours, à qui sa maman ne voulait plus parler et il se trouve que, voilà, j’étais son animateur télé préféré et du coup elle lui a écrit une lettre, en lui disant que maintenant elle le comprenait, et du coup il est tout content… Et j’en ai vraiment des brouettes comme ça.»

Alex Goude explique ainsi qu’il croule sous les messages, ce qui le conforte dans l’idée que c’était le bon moment pour faire son coming-out. Il reparle aussi du choix de la GPA, de la procédure à suivre aux États-Unis, de la relation avec la gestatrice, de la raison pour laquelle le couple vit à Las Vegas (sa famille y vit depuis 40 ans, et les deux hommes ont aussi eu envie de tenter des carrières américaines), du bonheur d’avoir un enfant («c’est géniallissime quand il te sourit»).

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Alex Goude lève le voile sur sa vie privée – Le Grand 8 – 27/05/2015

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Le message perso de Roselyne Bachelot à Alex Goude – Le Grand 8 – 27/05/2015

L’émission en intégralité.