Ce n’est pas parce qu’on est célèbre qu’on est mieux accepté par sa famille. La preuve, une nouvelle fois, avec cette interview du chanteur Mika au magazine Psychologies, qui lui consacre aussi sa couverture. «J’ai dû faire face à des réactions très dures, raconte-t-il. Mais j’ai attendu, sans rien dire, pour montrer que, moi, je restais le même, celui qu’ils avaient toujours connu et aimé. Certaines personnes dans ma famille élargie me rejettent encore. Je me suis fait à l’idée que c’était leur problème, pas le mien.»

Cet entretien paraît alors que le chanteur est en pleine promotion de son nouvel album, No Place in Heaven, qui sortira le 15 juin, et dont il vient de dévoiler un nouveau single, Good Guys, un hommage à ceux qui l’ont inspiré: Rufus Wainwright, David Bowie, Jean Cocteau, James Dean, Walt Whitman, Cole Porter, Arthur Rimbaud, Andy Warhol… Avec aussi, dans le refrain, une jolie référence à Oscar Wilde, qui écrivait: «Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d’entre nous regardent les étoiles».

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪MIKA – Good Guys‬