[mise à jour, 29/05/2015] Le nom du réalisateur, Quentin Dupuy, avait été oublié, il a été ajouté.

«Je suis désolé, c’est sorti tout seul». On ne fait pas toujours attention à ce que l’on dit, et certains mots, même dits en plaisantant, blessent plus que d’autres. C’est ce que veut rappeler ce court-métrage, produit par Faustine Lepoutre et réalisé par Quentin Dupuy. «Il s’agit d’une campagne de sensibilisation à la banalisation de l’homophobie, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, qui a pour but de dénoncer la prévalence des propos homophobes dans notre société, explique-t-elle. Elle vise à interpeller, et à favoriser une prise de conscience quant à l’impact que de simples mots peuvent avoir, sans pour autant être de l’homophobie avérée, ni même consciente.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Tes mots sont mes maux

Cette vidéo a été réalisée avec le soutien des associations Unis Cité et Aides.