[mise à jour, 21h02] Précision des chiffres officiels.
[mise à jour, 16h40] Ajout de la vidéo de Katherine Zappone.
[mise à jour, 16h27] Ajout du tweet du ministre de l’Égalité.

Les résultats ne seront officiels que plus tard dans la journée, mais la victoire des partisan.e.s du mariage pour tou.te.s ne semblent plus faire de doute. La très catholique Irlande va devenir, aujourd’hui, samedi 23 mai, le premier pays au monde à ouvrir le mariage aux couples de même par un vote populaire, par référendum, et non par le biais d’une législation adoptée par le Parlement. Les premiers chiffres racontaient une large victoire, aux alentours des 70% de «oui», même si dans certains comtés, les résultats sont bien plus serrés.

Finalement, le «Oui» l’a emporté par 62,07% à 37.93%.

Les opposant.e.s à l’égalité des droits ont admis leur défaite dès ce matin. Ainsi, David Quinn, directeur du Iona Institute, un groupe de pression catholique très impliqué dans la campagne du «Non», a félicité le camp du «Oui» sur Twitter:

Comme en France, les opposant.e.s avaient focalisé leur campagne en grande partie sur les conséquences qu’aurait l’ouverture du mariage sur les enfants. Pourtant, comme le rappelle The Guardian, le référendum n’aura aucun impact sur l’adoption par des couples de même sexe, qui dépend du Children and Family Relationships Act 2015. Adoptée en avril, cette loi a ouvert l’adoption aux couples de même sexe, alors qu’elle était auparavant réservée aux couples hétérosexuels et aux célibataires. La gestation pour autrui (GPA), autre épouvantail brandi contre le mariage pour tou.te.s, reste interdite.

Depuis ce matin, les messages de joie affluent sur les réseaux sociaux, à commencer par celui d’Aodhán Ó Ríordáin, ministre de l’Égalité:

https://twitter.com/Rose01Amanda/status/602098728154071040

Les des demandes en mariage arrivent, notamment celle de la sénatrice Katherine Zappone à celle qu’elle a déjà épousée au Canada, Ann Louise Gilligan:

Panti Bliss n’arrête plus de sourire:

Et J. K. Rowling est toujours la reine de Twitter:

«Au-delà du résultat positif du vote, la campagne elle-même a démontré un exemple extraordinaire de changement social profond, d’ouverture et de compassion», a remarqué Joyce Hamilton, co-présidente du bureau exécutif de l’Ilga-Europe, dans un communiqué. «Bien que nous estimions que les questions de droits humains ne devraient pas être soumises à référendum, les spécificités du système irlandais ont rendu ce vote nécessaire, et nous sommes très heureux/ses de voir que les droits humains ont finalement triomphé», a ajouté son co-président, Paulo Côrte-Real.

Crédits photos: _Billiee_ / karltims / BROPHONTHEBEAT / be_you_tiful15

Nos derniers articles sur l’Irlande.