Ils et elles seront 27 à s’élancer ce soir, sur la scène de la Wiener Stadthalle de Vienne (Autriche), pour la grande finale de l’Eurovision. Vous connaissez le topo: en fin d’émission, il n’en restera plus qu’un.e. Yagg a compilé pour vous les 10 titres incontournables de la soirée, présentés ici dans leur ordre et heure de passage.

La plus chauvine: France, n°2, 21h24 – Lisa Angell, N’oubliez pas
Critiquée pour son manque de modernité dans notre pays, l’interprète véhicule tout de même cette image de la France que les Européens apprécient. Elle devrait être handicapée toutefois par son ordre de passage.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur
Lisa Angell – N’oubliez pas (France) 2015 Eurovision Song Contest

La plus consensuelle: Estonie, n°4, 21h32 – Elina Born et Stig Rästa, Goodbye to yesterday
La mélodie simple et efficace du duo devrait séduire avant tout le grand public. Celui-là même qui abhorre les chansons parfois trop folkloriques du concours. Les Estoniens comptent ainsi sans doute s’inscrire dans les pas du tandem hollandais de l’an passé, qui avait fini à la seconde place.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Elina Born & Stig Rästa – Goodbye to Yesterday (Estonia) 2015 Eurovision Song Contest

La plus gay-friendly: Serbie, n°8, 21h48 – Bojana Stamenov, Beauty never lies
C’est la chouchoute du public venu assister au concours. À l’applaudimètre, elle remporte tous les suffrages, avec son titre qui plaide pour le droit à la différence. Le Belge (voir plus bas) a tellement été soufflé par l’accueil qui lui est réservé qu’il la voit déjà comme la grande gagnante de la soirée. Reste que la Serbe, malgré une mélodie entraînante, ne devrait pas faire d’étincelles côté classement…

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Bojana Stamenov – Beauty Never Lies (Serbia) 2015 Eurovision Song Contest

La plus romantique: Norvège, n°9, 21h52 – Debrah Scarlett et Mørland, A monster like me
Ces deux-là ne se connaissaient pas avant l’Eurovision. Mais leur duo fonctionne à merveille. Pour ne rien gâcher, leur chanson est accrocheuse. Les Anglophones apprécieront l’histoire contée sur scène (le chanteur évoque un homme qui a commis quelque chose de terrible dans son passé et qui, de fait, ne s’estime pas assez bien pour sa bien-aimée). Les autres apprécieront une mise en scène épurée.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Mørland & Debrah Scarlett – A Monster Like Me (Norway) 2015 Eurovision Song Contest

La plus attendue: Suède, n°10, 21h57 – Måns Zelmerlöw, Heroes
Si les avis sont partagés quant au résultat final que fera le chanteur suédois, ce soir, il est un fait: Måns Zelmerlöw possède le visuel le plus accrocheur de la soirée. Sans compter que sa chanson fait partie de ces ritournelles qu’on retient facilement. En plus, il est beau gosse. Ça aide.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Måns Zelmerlöw

La plus exotique: Australie, n°12, 22h05 – Guy Sebastian, Tonight again
Invité exceptionnel de cette 60e édition de l’Eurovision, Guy Sebastian défendra pour la première fois les couleurs de l’Australie avec ce titre très efficace. À n’en pas douter, il sera suivi en direct à l’autre bout de la planète par ses compatriotes. Il sera alors 6 heures du matin à Sydney. Et si le chanteur bénéficiait d’un gros coup de cœur du public européen?

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Guy Sebastian – Tonight Again (Australia) 2015 Eurovision Song Contest

La plus originale: Belgique, n°13, 22h09 – Loïc Nottet, Rythm inside
Personne ne l’attendait à ce niveau de la compétition. Pourtant, la fraîcheur du Belge a fait mouche lors de la première demi-finale. Sa chanson est une bouffée d’air frais dans la programmation de la soirée. S’il ne gagnera sans doute pas (dommage!), en revanche, sa prestation incitera peut-être d’autres pays, dans les années à venir, à oser plus de modernité.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Loïc Nottet – Rhythm Inside (Belgium) 2015 Eurovision Song Contest

La plus classe: Allemagne, n°17, 22h27 – Ann Sophie, Black smoke
La chanteuse n’aurait pas dû être présente à l’Eurovision. C’est en effet son concurrent Andreas Kümmert qui avait remporté la finale nationale allemande il y a quelque temps. À la surprise générale, au moment de sa victoire, l’interprète avait en effet refusé de défendre les couleurs de son pays (il ne se sentait pas prêt!) et a décidé de céder sa place à Ann Sophie. Il a bien fait, car l’artiste propose un tableau de haute volée.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Ann Sophie – Black Smoke (Germany) 2015 Eurovision Song Contest

La plus dangereuse: Russie, n°25, 23h00 – Polina Gagarina, A million voices
Les Russes n’ont pas apprécié d’être sifflé.E.s l’an passé par le public de l’Eurovision. Mais plutôt que de bouder la compétition, la Russie a fait le choix d’envoyer une gagnante potentielle, Polina Gagarina. Son titre, doté d’une sublime scénographie, pourrait bien remporter la mise ce soir. Si elle ne s’est pas fait siffler lors de ses différentes répétitions, en revanche, le public présent exhibe à de nombreuses reprises le drapeau arc-en-ciel lors de son passage.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Polina Gagarina – A Million Voices (Russia) 2015 Eurovision Song Contest

La plus too much: Italie, n°27, 23h08 – Il Volo, Grande Amore
L’Italie a décidé de sortir le grand jeu cette année. Son représentant, le boys band Il Volo, est un trio donnant dans la «pop opera». Très appréciés des fans de l’Eurovision, les Italiens ne manqueront pas de séduire les téléspectateurs/téléspectatrices avides de chansons clichées authentiques.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Il Volo – Grande Amore (Italy) 2015 Eurovision Song Contest

Suivez Sébastien Barké sur Twitter.