Ils et elles étaient 61, ils et elles sont désormais 115 à composer le bureau politique de l’UMP. Mardi 19 mai, le parti présidé par Nicolas Sarkozy a adopté à l’unanimité cette nouvelle composition. Elle devra être validée par le vote des militant.e.s les 28 et 29 mai, qui devront par la même occasion se prononcer sur le nouveau nom du parti, «Les Républicains».

Beaucoup de personnalités qui se sont illustrées dans l’hémicycle et dans la rue aux côtés de la «Manif pour tous» en 2013 sont toujours dans la liste du bureau politique: parmi les membres de droit aux côtés de l’ancien président de la République, Laurent Wauquiez, Christian Jacob, Gérard Larcher, Bruno Retailleau ou encore Jean-François Copé et François Fillon. D’autres membres du parti figurent quant à eux dans la liste des invités permanents comme l’ancien protégé de Christian Vanneste Gérald Darmanin, mais aussi Gérard Longuet, Brice Hortefeux, ou encore Bernard Accoyer.

Dans la liste des cinquante parlementaires, on trouvera entre autres Claude Greff, Henri Guaino, Hervé Mariton, Pierre Lellouche, David Douillet ou encore Valérie Pécresse. Enfin, parmi les élu.e.s locaux non parlementaires, on notera la présence de Brigitte Barèges, de Guillaume Peltier, Philippe Goujon ou encore Geoffroy Didier, mais aussi celle de Madeleine Bazin de Jessey, la fondatrice de Sens Commun qui a fait ses armes chez les Veilleurs et à la «Manif pour tous», ou de Thierry Mariani dans le collège des représentants des fédérations. Même si cela ne suffira pas pour rééquilibrer les forces, il faut noter également que Franck Riester et Benoit Apparu, les deux seuls députés de droite à avoir voter en faveur du mariage pour tous, font aussi partie de cette liste.