Certains raisonnements sont parfois tout simplement absurdes. La peine de prison d’un pédophile argentin a été réduite de moitié, ou presque (de six ans à trois ans et deux mois), pour des raisons pour le moins surprenantes. En cause, l’orientation sexuelle que l’enfant, âgé de six ans au moment des faits, se serait déjà «choisie».

Pour les juges Horacio Piombo et Benjamín Sal Llargués, son goût pour le travestissement, notamment, montre qu’il a déjà «choisi» d’être homosexuel, et pour cette raison, les attouchements subis sont moins graves que s’il avait été hétérosexuel. Un sentiment renforcé par le fait que la victime était «habituée» à être maltraitée.

La décision remonte à juin 2014 mais vient juste d’être révélée par la chaine de télévision locale C5N. Les associations LGBT ont aussitôt réagi, la Federación Argentina de lesbianas, gays, bisexuales y trans (FALGBT) exprimant notamment «sa stupeur».

«Prétendre que l’orientation sexuelle supposée de la victime d’un abus est une circonstance atténuante au moment de juger une affaire de ce type, c’est méconnaitre totalement la Convention des droits de l’enfant et la loi de protection de l’enfance, tout en envoyant un message discriminatoire et stigmatisant en liant l’abus sexuel et l’orientation sexuelle des personnes, qui sont deux aspects sans aucun lien entre eux», s’indigne Esteban Paulón, président de la FALGBT, dans un communiqué.

«Quand bien même mon neveu serait gay, est-il normal qu’on le viole?», s’insurge la tante de la victime, interrogée par La Nacion et citée par 360°.

La FALGBT s’est associée au Comité Argentino de Seguimiento y Aplicación de la Convención Internacional de los Derechos del Niño (Casacidn) et au député Jorge D’Onofrio pour exiger la destitution des deux juges, dont ce n’est pas la première décision controversée, comme le souligne Clarín.

Le procureur a saisi la Cour suprême de Buenos Aires, qui sera amenée à examiner le jugement rendu et à décider de rétablir ou non la peine initiale.

Via BuzzFeed.

Nos derniers articles sur l’Argentine.