À la veille de la Pride Bruxelloises, l’association Rainbow House attire l’attention sur la participation à la marche du parti indépendantiste flamand Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA). Son leader, Bart de Wever, a en effet récemment tenu des propos très controversés à l’égard de la minorité berbère de la ville d’Anvers, dont il est le bourgmestre (l’équivalent de maire). De Wever a notamment critiqué le manque de mobilité sociale de cette communauté et son attitude très fermée.

«INCOHÉRENCE»
Rainbow House souligne «l’incohérence» des positions de la N-VA à l’égard de certaines minorités étrangères et son attitude relativement gay-friendly et «invite la N-VA a entamer une profonde réflexion avec, pour objectif, celui de repenser ses valeurs en termes de diversité et d’inclusivité, de manière à être en accord avec celles défendues par la charte de la Belgian Pride».

L’association belge diffuse par ailleurs le visuel suivant pour rappeler que «stigmatiser une communauté = stigmatiser toutes les autres»:

les minorités sur une échelle de 1 à 10