Lors de sa sortie en salles, Laurence Anyways, troisième long métrage de Xavier Dolan et Queer Palm 2012 (n’en déplaise au réalisateur), divisait la rédaction de Yagg. Certain.e.s y voyaient un film ambitieux et une fresque intime, d’autres un long pensum où le prodige québécois se regarde filmer (lire «Laurence Anyways», de Xavier Dolan: bouleversant ou artificiel?). Arte donne ce soir, à 20h50, une nouvelle occasion de se faire son propre avis. À l’aube de la trentaine, après des années de silence, Laurence (Melvil Poupaud), une prof de littérature, annonce à Fred (Suzanne Clément), sa compagne, qu’elle souhaite être enfin en accord avec son identité de genre, et donc ne plus être considérée comme un homme. Le film raconte 10 ans de leur vie amoureuse, à l’aune de ce bouleversement.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Laurence Anyways – préface

Un peu plus tard dans la soirée, à partir de 22h40, France Ô propose un numéro spécial de ses Invesgatiôns intitulé Gay: le dernier combat. Deux documentaires sont au programme. Dans Gay, noir et américain: le nouveau combat (proposé en avant-première sur Yagg le week-end dernier), Yoruba Richen suit le travail de militant.e.s noir.e.s des droits civils dans l’État américain du Maryland en 2012, jusqu’au référendum sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Ce film a reçu le prix du public AFI Docs, le prix du public Philly Q Fest, le prix du public Frameline37 et le prix du meilleur documentaire Urbanworld Film Festival. Le second film est Tuez-les tous, documentaire réalisé en 2010 par Dominique Mesmin sur la traque des homos en Ouganda (revoir notre interview du réalisateur).

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Investigatiôns : Gay, le dernier combat

Mercredi 13 mai, à 20h50: Laurence Anyways, de Xavier Dolan, avec Melvil Poupaud et Suzanne Clément, sur Arte; à 22h40, Investigatiôns: Gay, le dernier combat, avec Gay, noir et américain: le nouveau combat de Yoruba Richen et Tuez-les tous de Dominique Mesmin, sur France Ô.