Grindr cherche du cash! Selon le site d’informations financières Bloomberg, relayé par 360°, le magazine LGBT suisse, la célèbre application de drague gay a besoin d’argent frais. L’appli s’est adressée au cabinet Raine Group pour rechercher d’éventuels acquéreurs, rapporte le site économique. Récemment, Joel Simkhai, son créateur et propriétaire, avait déjà lancé un appel aux investisseurs et exprimé son ambition de développer la marque vers d’autres aspects du style de vie gay.
Selon Grindr, l’appli revendiquerait 7 millions d’utilisateurs dans 194 pays. Mais Bloomberg rappelle que le marché de la rencontre est très encombré et que les utilisateurs ont tendance à être volage, essayant d’autres sites et d’autres applis et ne payant plus dès qu’ils sont casés. Dur, dur, le monde de la rencontres gays sur le net!
A lire sur 360°