Pour la cinquième année consécutive, à Saint Pétersbourg, le défilé du 1er mai a accueilli en son sein des militant.e.s LGBT, soit environ 600 personnes sur un total de 90000, selon Queer Russia. La «Rainbow March» était organisée par le collectif Vmeste («Ensemble»).

Vitali Milonov, le père des lois anti-«propagande homosexuelle» a tenté d’intervenir, lançant des insultes LGBT-phobes, le drapeau des séparatistes pro-russes d’Ukraine à la main, rapporte BuzzFeed.

Vitali Milonov a tenté d’interrompre le défilé en vertu de la loi contre la «propagande homosexuelle», indique RT (Russia Today).

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Russia: LGBT supporters join May Day protests in St.Petersburg‬

Dans la vidéo ci-dessous, on entend clairement Vitali Milonov tenter de convaincre un policier qu’il s’agit de propagande et s’énerver que des drapeaux ukrainiens soient également autorisés:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Милонов и 5-я колонна – Питер 1 мая 2015‬

««Nous avons noté des violations (…). Il y avait clairement des représentants des États-Unis et l’Ukraine, ces gens qui ont tué nos frères. Ils défilent avec des minorités sexuelles, s’est plaint Vitali Milonov, selon Outloud. Mes enfants était présents. Ils ont dû voir tous ces symboles. L’exhibition de ces symboles doit être arrêtée par la loi. Ces drapeaux auraient dû être retirés et les personnes qui les portaient auraient dû être arrêtées. Leningrad a résisté aux fascistes [pendant la Seconde Guerre Mondiale] pendant 900 jours, et maintenant ils marchent tranquillement dans nos rues. Ils le font ouvertement. Nous nous y opposons. Nous allons éliminer toutes les organisations pédés.»

Pendant ce temps, des manifestant.e.s distribuaient des sucettes à son effigie, avec comme slogan: «Ne sucez pas à Saint-Pétersbourg».

#радужный_первомай

Une photo publiée par Наташка (@ntshdrgn) le

Parmi les slogans entonnés, «Notre orientation… Liberté!»:

Ces images tranchent nettement avec celles que l’on a l’habitude voir en Russie lorsque des groupes tentent de manifester leur soutien aux personnes LGBT, où la police a plus tendance à disperser, voire arrêter les manifestant.e.s qu’à les protéger.

Voir d’autres photos du défilé.