Le 8 août 2000, Danielle Goldey et Meredith Kott assistaient à un match de baseball au Dodger Stadium de Los Angeles. Comme tout couple, à un moment donné, les deux femmes se sont embrassées. Des agents de sécurité les ont alors expulsées du stade, tandis que le couple hétéro qui les accompagnait (et qui s’est aussi embrassé) a pu rester regarder le match tranquille. Le couple de femmes a appris plus tard qu’un fan s’était plaint, ne voulant pas que ses enfants soient «au contact de gens comme ça».

Le 2 mai 2015, un couple d’hommes s’est embrassé dans le même stade lors d’un match entre les Dodgers et les Arizona Diamondbacks. Personne n’a appelé la sécurité, cette fois, bien au contraire: le baiser a été diffusé par la traditionnelle kiss cam. C’est le jeu, lorsqu’un couple est repéré par la kiss cam, il est censé s’embrasser. Parfois il s’agit d’inconnus, ou de simples ami.e.s, le baiser n’est pas nécessairement très approfondi. Il est arrivé au fil des années que la caméra s’arrête sur deux hommes, souvent plus pour rire que pour inclure les couples homos dans la tradition. Cette volonté de faire rigoler en mettant deux hommes dans l’embarras a régulièrement été critiquée comme acte homophobe, et est de moins en moins courant. Mais samedi, c’est dans un bien meilleur esprit qu’a eu lieu ce baiser. Le couple n’a pas hésité, s’est embrassé avec bonheur et aplomb, et a été applaudi par le public. Les encouragements d’une foule de plus de 43000 personnes, ça s’entend bien, comme le souligne Advocate.com.

Regardez le baiser (vers la 28e seconde):

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪First Gay Kiss on Kiss Cam at Dodgers Stadium! @28 seconds‬

Ce n’est pas complètement une première, un autre couple gay s’était embrassé sans moqueries en août 2011 lors d’un match entre les Giants et les Cubs à San Francisco. C’était lors d’une soirée LGBT, des soirées qui se multiplient dans les stades pour montrer que le milieu du sport n’est pas aussi homophobe qu’on le dit. Un couple lesbien aurait aussi été mis en avant.

En 2000, Danielle Goldey et Meredith Kott étaient prêtes à aller devant la justice pour obtenir réparation de l’humiliation subie. Elles n’en ont pas eu besoin: les Dodgers ont très rapidement présenté des excuses et ont invité le couple à un autre match. Le club est allé plus loin, en offrant 5000 billets à des associations LGBT. Le 6 septembre 2000, GLAAD et le LA Gay & Lesbian Center ont ainsi organisé une «Gay and Lesbian Night at Dodger Stadium». Sans doute la première soirée LGBT à un match de baseball, précise Outsports.