Avec son ami Stéphane Bern, l’historien Franck Ferrand poursuit l’entreprise de vulgarisation de l’histoire, sur les pas d’Alain Decaux. La semaine dernière, le présentateur d’Au cœur de l’histoire sur Europe 1 et de L’Ombre d’un doute sur France 3 a répondu sans langue de bois aux questions de Trendy, le site lifestyle de letudiant.fr, pour une «interview indiscrète» consacrée à ses «premières fois». Sa première voiture, son premier entretien d’embauche, son premier concert… et son premier gros mensonge à ses parents:

«J’ai attendu d’avoir 29 ans pour annoncer à mes parents que je préférais les garçons. Je leur ai caché cela pendant 15 longues années de ma vie. Ils ont été les derniers à le savoir je pense. Ils ne s’en doutaient pas et, pour ma mère en particulier, ça n’a pas été très facile, mais elle a accepté. Mon père, quant à lui, n’a fait aucune difficulté. J’imagine – je veux croire – que c’est plus facile à dire de nos jours.»

Avec cette déclaration, Franck Ferrand rejoint ainsi Christophe Beaugrand, Laurent Ruquier, Marie Labory ou Thomas Joubert dans le club encore très fermé des LGBT out du PAF, auquel le magazine Têtu consacre un dossier dans son numéro 210, actuellement en kiosque.

Découvrez la bande-annonce de l’émission consacrée à l’affaire Dreyfus, sur France 3 ce soir à 20h45:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Bande-Annonce

Merci @Jigglypuff pour l’info.