«Cindy est née trois fois. Une première fois dans mon imagination, une deuxième fois lors de sessions théâtrales improbables où j’incarnais cette jeune fille égarée. Enfin, j’ose donner vie à Cindy à travers mon médium artistique privilégié: le dessin, plus précisément la bande dessinée. Si vous aussi vous craquez face à une avalanche de bêtise, alors Cindy, la bande dessinée, peut devenir votre support thérapeutique privilégié, car il offre la possibilité de fous rires, d’éxutoire à la colère et de dénonciation de l’absurdité étourdissante de ces derniers temps. Cindy, bande dessinée: Episodes de la vie de Cindy. Mieux que Confessions Intimes, mieux que le JT.» C’est ainsi que la dessinatrice Soizick Jaffre – qui a plusieurs fois fait vivre le Festival d’Angoulême aux internautes de Yagg – présente son personnage sur la page de souscription sur Bibliocratie. Avec une vulgarité assumée – Cindy n’est pas d’une grande légèreté – et l’humour qu’on lui connait, Soizick Jaffre pousse un coup de gueule contre la bêtise, l’ignorance, la «Manif pour tous», les extrémismes…

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Encore une journée d’errance dans l’existence de Cindy

Pour soutenir le projet, rendez-vous sur Bibliocratie.

Le site officiel.

Soizick Jaffre sur Facebook.

Tous nos articles sur Soizick Jaffre.