C’était au cours d’une table ronde sur les athlètes et l’inclusion au Comité olympique canadien, le 23 avril, Kendra Fisher, ancienne hockeyeuse canadienne (1998-2011) a annoncé qu’elle était homosexuelle: «Les stéréotypes sur le sport féminin retiennent les lesbiennes dans le placard», a-t-elle expliqué devant les autres participant.e.s, dont les athlètes ouvertement gays, Mark Tewksbury, médaillé olympique de natation, chef de mission des Jeux olympiques de 2012, et Greg Louganis, ancien champion olympique de plongeon, et Wade Davis, ancien joueur de la NFL, directeur général de You Can Play, lui aussi ouvertement homo.

Kendra Fisher est connue au Canada pour son engagement dans la lutte contre les maladies mentales. Elle souffre d’un trouble anxieux sévère qui entraîne des crises d’angoisse, dépression et agoraphobie. Elle avait partagé la nouvelle de sa maladie en 2013.

Cet article est extrait de la chronique Terrains de Jeux du 30 avril 2015, à lire en intégralité ici.

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter.