[mise à jour, 17h50] Ajout de la traduction.

Aux États-Unis, le bal de fin d’année est un moment essentiel de la vie des lycéen.ne.s. C’est aussi, parfois, pour les jeunes LGBT, l’occasion de tenter d’imposer de nouvelles règles, une plus grande ouverture. Parfois ça passe, parfois non.

Anthony Martinez est gay, il lui reste une année de lycée. Pour le bal cette année, il n’avait pas de compagnon. Anthony fait partie du conseil étudiant et participe à l’organisation des bals, mais a du mal à trouver avec qui y aller.

Après avoir évoqué la situation sur Twitter, il a reçu une magnifique preuve d’amitié de son meilleur ami, Jacob Lescenski, qui est, lui, hétérosexuel. «J’avais prévu d’aller au bal tout seul parce que ma première idée était tombée à l’eau, a raconté Jacob à New Now Next. Et un soir j’ai vu qu’Anthony, qui est mon meilleur ami, tweetait qu’il voulait y aller avec quelqu’un.»

«J’ai eu l’idée de la banderole, j’ai demandé à mon amie Mia et lui ai demandé le lendemain. Personne n’était au courant à part moi, mon ami Jamie, et Mia, qui a fait la banderole. C’était une immense surprise pour tout le monde, surtout Anthony!» Sur la banderole on peut lire:

«Tu es super gay, je suis super hétéro, mais tu es comme mon frère alors veux-tu aller au bal avec moi?»

Les deux garçons ont été reçus par Ellen DeGeneres, avec, dans le public, leurs parents, des profs du lycée et leurs camarades de classe:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur A New Kind of Prom Date

Depuis, les propositions de rancarts pour Anthony affluent sur Twitter.