Camille Emmanuelle écrit régulièrement sur le sexe, le porno, le féminisme, le genre. C’est elle qui s’était infiltrée à l’université d’été de la «Manif pour tous». Elle est aussi mariée au dessinateur Luz, l’un des rescapés de l’attentat contre Charlie Hebdo. Elle s’exprime pour la première fois afin de réagir aux critiques qu’elle estime fausses et injustes sur Charlie Hebdo. Elle cite notamment la tribune de Cécile Lhuillier, ex-présidente d’Act Up-Paris, sur Têtu.com, qui accuse l’hebdo d’être un journal «raciste, homophobe, transphobe, sexiste et tout particulièrement islamophobe».

«On ne retient que les dessins jugés “putophobes” ou “transphobes”. C’est tellement plus facile, d’oublier qu’il y avait des débats houleux au sein de la rédaction sur la prostitution. C’est tellement plus facile, d’oublier que les dessinateurs de Charlie Hebdo se moquaient plus des hétéros beaufs que des gays ou des lesbiennes, qu’ils soutenaient le mariage pour tous et se moquaient violemment des manifs pour tous.»

À lire sur Brain Magazine.