En 2012, l’association LGBT suisse Anyway, dédiée aux moins de 25 ans, avait lancé une campagne de communication figurant des couples de même sexe et vivant des moments de tendresse. En 2015, l’organisation a voulu aller un peu plus loin à partir du 2 février «avec des couples de même sexe qui s’embrassent», a expliqué Alexandra Barthes, une animatrice d’Anyway, à 360°. Mais les quatre visuels (sur 14) qui montrent des lèvres en contact direct ont été refusés par la BLT, la compagnie qui gère le transport dans le demi-canton de Bâle-Campagne.

Le directeur de l’entreprise ne veut pas «perturber les passagers» et assure que sa société a «des principes auxquels elle tient». Pour Anyway qui souhaitait «augmenter la visibilité des altersexuel.le.s et susciter une ouverture à la réflexion», cette réponse «montre à quel point [leur] action est nécessaire». «Un refus avec une telle justification relève tout bonnement de l’homophobie et de la censure», s’emporte de son côté Bastian Baumann de l’organisation Pink Cross. Il appelle à participer à un kiss-in dans les trams de la compagnie le mercredi 4 février prochain. Un événement Facebook a été créé pour rallier les bonnes volontés.

Photo Anyway