Avec 25 voix contre 6 et 3 abstentions, le Sénat a approuvé la loi sur l’union civile, l’Acuerdo de Unión Civil, et la chambre des représentants a adopté par 78 voix contre 9 le rapport de la commission mixte, qui devait harmoniser les différences entre les deux chambres sur la réglementation de l’union civile: «En substance, la Commission mixte a établi que le nouvel accord de contrat s’appellera union civile, pour mieux refléter la réglementation des aspects économiques et émotionnels. Elle a également décrété que toutes les affaires civiles découlant de la nouvelle situation du “partenaire civil” dépendront des tribunaux de la famille.» La présidente Michelle Bachelet devrait promulguer le texte après l’examen de la Cour constitutionnelle.

«L’union civile est un élément fondamental pour les couples d’aujourd’hui qui vivent ensemble sans être mariés, a commenté le porte-parole du gouvernement Álvaro Elizalde. C’est un statut juridique qui ne fait pas de discrimination, qui s’applique à tous les types de partenaires et, surtout, qui nous permet de reconnaître les différentes formes de famille et de toutes les protéger.» Parmi les opposant.e.s au texte, la parlementaire Jacqueline van Rysselberghe a admis que «le Chili a une dette envers la régularisation des couples de même sexe»: «Cependant ce projet va bien au-delà et régule la coexistence des couples hétérosexuels, a-t-elle ajouté. Avec ce que nous faisons, nous affaiblissons l’institution du mariage. C’est une erreur de l’étendre aux couples hétérosexuels. Je vais voter contre parce que cela est préjudiciable au mariage et en particulier aux enfants de ce pays.»

L’association LGBT Movilh a commenté ce vote final qui signe la fin de 11 ans de lutte pour la reconnaissance des couples de même sexe: «Un pas historique contre les discriminations et pour l’avancée des droits humains a été franchi aujourd’hui avec le passage de la loi sur l’union civile, a affirmé le président de l’organisation Rolando Jiménez. Nous fermons un chapitre de la lutte pour l’égalité, mais nous tournons aussi de nouvelles pages vers de nouveaux défis.»

Photo Movilh Chile