La justice a décidé vendredi 23 janvier d’annuler la loi interdisant le mariage aux couples de même sexe dans l’Alabama. Plusieurs élu.e.s ont alors exprimé leur désapprobation au nom des «valeurs familiales» qui seraient mises en péril. Mais selon Patricia Todd, élue ouvertement lesbienne de la Chambre des représentant.e.s de cet État du sud des États-Unis, certain.e.s devraient faire très attention à leurs propos.

«JE N’AIME PAS LES HYPOCRITES»
«Je ne supporterai pas et je ne permettrai pas à des législateurs/trices de parler de “valeurs familiales” alors qu’ils/elles ont des liaisons, et j’en connais plusieurs qui en ont ou qui en ont eu, a-t-elle affirmé d’après The Times Daily. Je ferai sortir du placard les élu.e.s qui veulent s’y cacher.» Patricia Todd a confié au quotidien qu’elle avait été blessée et énervée par certaines remarques émises par ses pairs mais qu’elle a l’assurance d’être «du bon côté» dans son combat pour l’égalité des droits.

Sur les liaisons adultérines des parlementaires, elle a finalement indiqué à The Huffington Post qu’elle ne disposait que de rumeurs: «Je ne suis évidemment pas l’autre personne impliquée, mais on n’entendra jamais que j’ai trompé une partenaire ou que j’ai eu une liaison, a appuyé Patricia Todd. Il y a une chose sur laquelle je suis constante, c’est que je n’aime pas les hypocrites. Si vous pouvez expliquer votre position et que vous appliquez à vous-même les mêmes règles que celles que vous voulez pour moi, alors très bien. Mais vous ne pouvez pas sortir et salir ma communauté en nous condamnant et en nous faisant passer pour des moins que rien et espérer que je resterai calme.»

Porteuse d’une proposition de loi pour assurer la protection des salarié.e.s LGBT contre les discriminations, Patricia Todd pense que ses chances de convaincre ses adversaires politiques de voter pour cette mesure sont désormais limitées. Mais elle espère que ses menaces dissuaderont les sorties homophobes.

La décision de justice annulant l’interdiction faite aux couples de même sexe de se marier ne sera effective que le 9 février. Si la cour d’appel fédérale du 11e circuit confirme ce jugement rendu en première instance, l’Alabama deviendra à cette date le 37e État américain – en plus du district de Columbia – où les couples de même sexe peuvent s’unir.

Photo Capture