Retrouvez le player après les commentaires de la Yagg Team.

Julien Massillon: If I Ain’t Got You, Alicia Keys
Artiste jusqu’au bout des ongles, Alicia Keys m’impressionne toujours dès qu’elle s’assied devant le clavier d’un piano et qu’elle se met à chanter. Chacune de ses interprétations live me transporte et me fait découvrir de nouvelles choses, pas entendues sur les albums studio, et quand elle avait Jermaine Paul parmi ses choristes, c’était encore plus grandiose.

Fatima Rouina: Tous les mêmes, Stromae
Tous les mêmes, c’est LA chanson qu’on a entendue depuis plus de deux ans sur toutes nos radios… et même aux States! Évidement, on se souviendra du live sur le plateau du Grand Journal. Lors de cette performance, Stromae s’était dédoublé en femme. Depuis, le maestro a fait d’autres performances, dont une a cappella en duo avec quatre chanteurs vocalistes. Le résultat est tout aussi AMAZING!

Christophe Martet: I’m coming out, Diana Ross
Central Park 1980. Une foule immense sous le soleil et une Diana Ross au mieux de sa forme.

Xavier Héraud: Summertime, Janis Joplin
Parce qu’on a rarement habité une scène – et une chanson – avec autant d’intensité. Je connais chaque note, chaque respiration de cette version, découverte à une époque où l’on copiait encore les albums des copains sur des cassettes.

Bénédicte Mathieu: Mrs Robinson, Simon and Garfunkel
Live? Pour moi, mon premier concert, en 1979, Supertramp, dans sa tournée «Breakfast In America», passait par Paris. Inoubliable mais malheureusement indisponible en vidéo. Puisque je suis dans le vintage, le live du concert de Simon and Garfunkel dans Central Park (en intégralité ici). Un concert pour l’histoire, gratuit, donné devant un demi-million de personnes. Cela commence par Mrs Robinson.

Judith Silberfeld: Try, P!nk
Avec P!nk, le spectacle est loin de n’être que sur scène. À éviter si vous avez un torticolis.

Jordan Venant: Modaddiction, Pleymo
Rares sont les groupes français que j’ai écoutés qui ont eu la possibilité de passer sur une chaine télévisée. Une bonne excuse pour vous faire partager le tout premier groupe de rock/néométal français qu’il m’a été donné de connaitre.

Maëlle Le Corre: Dying, Hole
À voir toutes ces vidéos de concert glanées sur YouTube, on en deviendrait presque nostalgique d’une époque qu’on n’a parfois même pas connue… Pour moi, ce sera ces images des années 90, avec évidemment les concerts de Hole et ce concert de 99 à l’Electric Factory avec une Courtney Love toute rose et pimpante, mais aussi bouleversante pour ce Dying, une de ses meilleures chansons.

Photo Eva Rinaldi