Pour faire en sorte que de plus en plus de personnes achètent des albums de comics, les plus gros éditeurs américains distillent des personnages aussi divers que l’est la société. Miss Marvel est une jeune fille musulmane d’origine pakistanaise, Batwoman est lesbienne, Captain America est noir, Green Lantern est gay, et des personnages trans’ commencent à faire leur apparition. Chez Marvel, on cherche ainsi à ce qu’un personnage trans’ figure parmi les premiers rôles d’une série existante.

Les comics ont bien compris que favoriser la diversité avait un effet vertueux sur leurs ventes. Les éditeurs s’en prennent aussi au sexisme, et en France, le projet Héro(ïne)s vise par exemple à donner une autre image des femmes dans la bande dessinée.

À lire sur Respect Mag.