C’est un petit événement qui va se passer fin février à Nice. Son célèbre Carnaval va en effet s’enrichir pour la première fois d’un défilé LGBT, Lou Queernaval. Les commerçant.e.s LGBT sont également associé.e.s à l’événement. De quoi renforcer la réputation gay-friendly de la capitale azuréenne.

Yagg fait le point avec Jean-Louis Longo (à droite) et Laurent Cros, respectivement co-président du comité d’organisation et responsable artistique de Lou Queernaval.

laurent cros jean-louis longo

Lou Queernaval, c’est quoi et comment l’événement va-t-il se passer? Lou Queernaval sera le premier carnaval gay de France! Inscrit à la programmation officielle des festivités de Carnaval de Nice 2015, véritable rendez-vous populaire et international, qui attire chaque année près d’un million de personnes sur la Côte d’Azur. Lou Queernaval aura lieu à Nice, place Massena, à 21 heures, le vendredi 27 février. Ce grand projet est porté par le comité d’organisation du Carnaval LGBTQI, dont sont membres notamment des associations LGBT locales, comme le Centre LGBT Côte d’Azur ou les associations de commerçants Aglaé et EGL.

Il s’agit d’un grand événement festif, ouvert à toutes et tous, petit.e.s et grand.e.s. Nous l’avons voulu gratuit – contrairement aux autres festivités du carnaval – car nous avons envie de partager cet événement avec le maximum de Niçoises, de Niçois et de visiteurs et visiteuses. Ce n’est pas un événement revendicatif, mais nous avons à cœur d’être porteurs d’un message de partage et de vivre-ensemble. Par Lou Queernaval, Nice veut montrer qu’elle accueille et respecte toutes les amours, tous les couples et toutes les familles.

Comment est né le projet? Comment a-t-il été reçu par la mairie et par l’organisation du carnaval de Nice? Carnaval de Nice est une manifestation portée par l’Office du Tourisme et des Congrès, avec l’appui de la Ville de Nice. Ils souhaitaient apporter de la nouveauté à cet événement qui a plus de 150 ans. C’est en dialoguant avec des acteurs associatifs et commerciaux du monde LGBT local que cette idée a émergé. Mairie et Office du Tourisme sont donc à nos côtés pour nous faciliter l’organisation de Lou Queernaval. Aucun fonds public ne vient financer cet événement et nous réunissons nous-mêmes les fonds nécessaires à la fête. Nous avons encore besoin de coups de main financiers pour proposer le plus beau des événements!

Une pétition demandant que le Queernaval n’ait pas lieu a recueilli quelques milliers de signatures. Cela vous inquiète? Certains conseillers municipaux proches de l’extrême droite essayent en effet de protester contre Lou Queernaval, mais ce n’est en réalité qu’une tempête dans un verre d’eau. Nous recevons énormément de marques de soutiens. La communauté LGBTQI niçoise est fière de sa ville, de son patrimoine et de l’héritage populaire qu’incarne Carnaval. Le carnaval est, historiquement et depuis l’Antiquité, un temps où les codes et les normes sont chamboulées. Je dirais donc avec le sourire que nous sommes plutôt bien placés pour faire vivre et partager cet héritage et cet état d’esprit!

Qu’y aura-t-il au programme de cet événement? Lou Queernaval, ce sera d’abord un grand défilé artistique, musical et festif de près de deux heures place Massena, à quelques mètres de la mythique Promenade des Anglais. Il y aura plusieurs grands chars, dessinés par nos soins et par de grands artistes comme Moya, et réalisés par les carnavaliers niçois, artisans remarquables. Au sein du défilé, il y aura des troupes de musiciens, chanteurs, danseurs, et artistes de tous poils… Nous voulons faire vivre l’esprit du carnaval; ainsi, nous proposons à toutes et tous, petit.e.s et grand.e.s, de venir déguisé.e.s et de marcher avec nous pendant le défilé. Du 26 février au 1er mars, les commerçant.e.s LGBT niçois.es et certaines associations locales se mobilisent pour vous proposer Lou Queer Week-end: avec eux, nous avons mis au point tout un programme d’animations festives sur le thème du carnaval pour inciter les visiteurs et visiteuses à profiter pendant ces quelques jours du soleil et de l’esprit de Nice!

Toutes les infos sur Lou-queernaval.com.

Photo A. Issock / Carnaval de Nice