«Les homos peuvent se marier et divorcer, mais ils n’ont pas le droit de se montrer un peu d’affection.» Matthew Dummigan, danseur et chorégraphe de 23 ans, n’a pas du tout apprécié qu’un agent de sécurité du McDonald’s de Market Street, à Leicester, au Royaume-Uni, lui ait demandé de ne pas embrasser son ami parce que cela mettait les autres clients «mal à l’aise». «Ce n’était même pas un baiser, juste un bisou», a expliqué le jeune homme. Lorsque Matthew a demandé à l’agent de sécurité si la situation serait différente dans le cas d’un homme et d’une femme, la réponse a été «oui».

Un ami des deux hommes a essayé d’intervenir et a été mis à la porte. Furieux et bouleversé, Matthew a tenu le coup à l’intérieur du fast-food, avant de s’effondrer en sortant. «Je suis ouvertement gay depuis sept ans, et je n’ai jamais rien vécu de ce style. Je lis des histoires comme ça dans les journaux, mais je n’aurais jamais cru que cela pouvait m’arriver.»

Après une enquête interne durant laquelle l’agent de sécurité a été suspendu, McDonald’s a décidé de le licencier. «Nous avons conclu notre enquête et il ne travaillera plus dans aucun restaurant McDonald’s, a affirmé un porte-parole. Nous avons aussi rappelé à la société de sécurité que les discriminations de ce type sont absolument inacceptables et ne seront d’aucune façon tolérées par McDonald’s.»

Matthew Dummigan a regretté que l’incident, aussi violent soit-il, ait conduit l’agent de sécurité à perdre son emploi: «Ce que je voudrais qu’il ressorte de cette histoire, c’est qu’il revienne travailler après une formation sur la diversité et l’égalité».

Photo Google Maps