Nouvelle déception pour les famille homoparentales portugaises, après que le Parlement a rejeté jeudi trois propositions visant à ce que les dispositions légales relatives au mariage soient les mêmes quel que soit le sexe du/de la conjoint.e. Elles concernaient notamment l’adoption. Ces mesures étaient portées par le Parti socialiste, le Bloc de gauche et les Verts et ont été rejetées à 30 voix près. Le Parti social-démocrate et le Parti populaire, qui détiennent ensemble 134 sièges à l’Assemblée sur 230, ont visiblement fait pencher la balance, alors qu’une telle avancée avait déjà été repoussée en mars 2014. L’adoption à titre individuel est autorisée au Portugal, et les couples d’hommes et de femmes ont la possibilité de se marier depuis 2010, mais toujours pas d’adopter ensemble un enfant.

«Ce que l’on attendait de cette majorité était évidemment le manque d’attention à la question de la discrimination», a constaté le président de l’Ilga Portugal Paulo Corte-Real, qui a néanmoins noté avec satisfaction «des modifications substantielles, notamment en ce qui concerne la présentation d’un projet par le PS ou par rapport à la position du Parti Communiste Portugais». Lors des précédents votes, les 16 parlementaires du PCP s’étaient opposé.e.s, puis abstenu.e.s sur la question de l’adoption. Grâce à leur vote, l’écart s’est resserré entre les parlementaires pro-adoption et ceux/celles qui s’y opposent. Le militant LGBT veut rester confiant: «Nous n’avons aucun doute que l’égalité est pour bientôt».

Photo Marco