Billy Crystal fut le premier comédien à incarner un personnage gay récurrent à la télévision américaine dans la série Soap, diffusée en 1977. S’il a contribué à la visibilité des personnes LGBT, il estime désormais que bien des programmes vont trop loin, a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse organisée par l’Association des critiques de télévision.

«J’AI UN PROBLÈME»
Il a rappelé que jouer ce rôle à l’époque ne fut pas chose aisée mais déplore la façon dont les choses ont évolué. «J’ai récemment vu quelques trucs à la télévision dans différents types de programmes où les dialogues ou les scènes de sexe explicite étaient vraiment… Vous savez, parfois je comprends, et parfois, je me dis juste: “Ah, c’est trop pour moi”. Parfois, ça va trop loin à mon goût mais je ne dirai pas desquels il s’agit.» Appelé à expliciter son propos après la conférence par un journaliste qui a retracé l’échange sur son blog, Billy Crystal a expliqué qu’il y a des choses «dans le monde hétéro» qu’il ne souhaite pas voir non plus. «Mais quand j’ai l’impression qu’on en fait une cause, que c’est du “Tu vas aimer mon style de vie”, quel qu’il soit, j’ai un problème», a indiqué le comédien.

Il estime qu’à l’époque où lui-même jouait un personnage gay, il faisait preuve de courage en montrant quelque chose d’exceptionnel, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui: «Je le faisais devant un public et il y avait des moments où quand je disais à Bob [Bob Seagren jouait le compagnon de Billy Crystal, ndlr] “Je t’aime”, le public se mettait à rire nerveusement, parce que vous savez, c’était il y a longtemps, je ressentais alors de la colère. Je voulais arrêter la bobine et dire “C’est quoi votre problème?” parce que ça nous rendait très conscient.e.s de ce qu’on essayait de faire. Et maintenant, c’est juste que je le vois et que j’espère que les gens n’en abusent pas et ne vous le balancent pas au visage en permanence […] au point d’en faire quelque chose de banal.»

D’après des journalistes présent.e.s à la conférence de presse, Billy Crystal pensait notamment aux séries How To Get Away With Murder et Girls, qui mettent en avant des personnages nus ou ayant des relations sexuelles avec des personnages de même sexe.

Billy Crystal dans Soap:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur SOAP – When we were younger, there were no such things as homosexuals

Photo Capture