La reine Elizabeth II récompensera en juin 2015 les lauréat.e.s du Programme royal pour les jeunes leaders, un projet destiné à mettre en lumière les efforts mis en avant par des habitant.e.s du Commonwealth âgé.e.s de 18 à 29 ans. Parmi les personnes qui seront distinguées à cette occasion figure Donnya Piggott, la présidente de Gays et lesbiennes de la Barbade contre les discriminations (BGLAD). Si la souveraine devait dire le nom de cette association, ce serait la première fois en 63 ans de règne qu’elle prononcerait publiquement les mots «gay» ou «lesbienne».

Cette cérémonie fera peut-être progresser les mentalités à la Barbade. La sodomie y est légalement réprimée et peut être punie d’une peine de prison à vie mais la loi est très rarement appliquée. Le fait que la reine du Commonwealth apporte son soutien à une organisation comme BGLAD constitue une avancée importante. Interrogée par le journal barbadien Nation News, Donnya Piggott a indiqué qu’elle était «transportée de joie» par cette marque de reconnaissance. «Beaucoup de Barbadien.ne.s, et plus particulièrement les plus âgé.e.s, ont beaucoup de respect pour la reine, or ce sont les mêmes personnes qui s’opposent au progrès en ce qui concerne la sexualité et de comment elle est perçue dans le monde moderne», a-t-elle confié, rapporte Gay Star News.

Donnya Piggott s’envolera pour Londres dans quelques mois afin d’y recevoir son prix. D’ici là, elle continuera à se battre contre les violences et les menaces dont sont régulièrement victimes les LGBT de l’île, sans que la police intervienne.

Photo via Facebook (Elizabeth II) et Facebook (Donnya Piggott)