Pasteur évangéliste, Larry Tomczak s’est fendu il y a quelques jours d’une tribune publiée par The Christian Post, dans laquelle il s’inquiète de l’ampleur des «programmes homos» à la télévision. Il s’émeut qu’il y ait «plus de cinq personnages homos» dans Glee, qu’un couple gay se soit marié dans Modern Family, qu’il y ait un couple lesbien avec enfant dans Grey’s Anatomy, qu’Anderson Cooper se vante de son homosexualité et qu’Ellen DeGeneres «célèbre son lesbianisme et son “mariage” entre deux interviews d’invités comme Taylor Swift pour attirer les petites filles». Il conseille aux Américain.e.s d’abandonner la télévision et d’acheter plutôt les DVD de La Petite Maison dans la Prairie ou d’I Love Lucy, entre autres programmes recommandables.

Ellen DeGeneres ne pouvait pas ne pas réagir. Elle l’a fait hier, dans le monologue d’ouverture de son émission:

http://youtu.be/cy4tV15p8-o

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Ellen’s Real Agenda‬.

«Je l’ai déjà dit, je n’ai pas pour habitude de lire quoi que ce soit sur moi, je ne lis pas les tabloïds, ni internet, sauf si ça dit que je suis enceinte, sinon comment serais-je au courant, il faut bien le découvrir, commence l’animatrice. Mais j’ai appris qu’un article avait été écrit sur moi, et je voudrais y répondre ici. (…) Tout d’abord, je ne suis pas “mariée”. Je suis mariée. C’est tout», lance-t-elle sous les applaudissements du public. «Et Larry, je ne sais pas ce que célébrer mon lesbianisme signifie. Je veux dire… Enfin, si, peut-être», dit-elle en sortant des confetti: «Comme ça! Youpi! Je suis homo!»

Elle commente ensuite la liste des programmes télé critiqués par le conservateur: «Je trouve que Larry regarde beaucoup de programmes homos», et s’étonne de son choix de recommander I Love Lucy – une série certes classique pour tou.te.s les Américain.e.s mais dont l’héroïne, Lucy Ricardo, jouée par Lucille Ball, est une icône gay.

Ellen poursuit: «La seule façon dont j’essaie d’influencer les gens, c’est en faisant passer le message que nous devons essayer de faire preuve de gentillesse et de compassion envers les autres». Et de conclure: «Votre attention, jeunes du monde: je veux que vous viviez votre vie en étant exactement qui vous êtes. Soyez fidèles à qui vous êtes, c’est la chose la plus importante. La deuxième chose la plus importante, c’est de ne porter que des sous-vêtements Ellen!»