L’actrice Caitlin Stasey incarne le personnage de Claire dans la série australienne Please Like Me, dont le personnage principal est gay, et elle apparaît également dans la série Reign: Le Destin d’une reine diffusée sur 6Ter en France. Dans une interview qu’elle a elle-même réalisée, elle indique être lesbienne: «D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours su que j’étais plutôt homo. Je sais que certaines personnes ont un problème avec le fait que je me considère comme une lesbienne étant donné que mon partenaire est un garçon. […] j’essaie de rester le plus loin possible des étiquettes. Me compartimenter ne mène qu’à la condamnation et à la contradiction. Je suis plus heureuse en étant fluide et en étant honnête.»

Elle poursuit en expliquant être dans une relation ouverte avec son compagnon, mais n’avoir pas été toujours aussi à l’aise, notamment en raison de l’éducation religieuse reçue à l’école. «J’avais pris l’habitude de prier à chaque fois que je me touchais et je pleurais toute la nuit, dans la peur du courroux de Dieu, coupable pour péchés, etc., raconte-t-elle. Cela me brise le cœur de penser aux enfants à travers la planète qui ressentent la même honte. Ces pauvres enfants qui ignorent être normaux, que ce n’est pas un problème, qu’ils ne devraient pas avoir peur de leur propre corps.»

Elle espère que l’éducation sexuelle dispensée à l’école puisse être «plus compréhensive et moins transphobe». Et d’après elle, les programmes pour enfants devraient prendre en compte la diversité des expériences, des identités de genre et des orientations sexuelles: «Personne dans ma vie n’avait exprimé de tels désirs, personne dans les émissions que je regardais, dans les livres que je lisais, dans les ami.e.s que j’avais. Ma sexualité a été formée par un manque monumental, la masturbation en secret, le fait de n’en parler à personne, de ne rien dire, de dissimuler toutes les questions ou les pensées sexuelles. C’est la raison pour laquelle je suis absolument favorable à ce que des personnages LGBTQIA soient présents dans les programmes jeunesse.»

À défaut, les jeunes Australien.ne.s peuvent toujours regarder Please Like Me, qui a été renouvelée pour une troisième saison grâce aux bonnes audiences.

Via Same Same.

Photo Capture