L’homme idéal de Guillaume ressemble à Adam Levine.

Mais il n’est pas certain que le chanteur du groupe Maroon 5 prenne le temps d’écrire un courrier à l’éleveur de brebis auvergnat. Guillaume compte donc sur les téléspectateurs de L’amour est dans le pré pour trouver l’amour. Son portrait a été diffusé hier, lundi 12 janvier, sur M6. Cet ancien Mister Gay Europe (2011) souhaiterait «de préférence un homme grand». Lui-même culminant à 1,90m, il ne voudrait pas «passer pour une grande perche» et voudrait rencontrer des hommes mesurant 1,75m et au-delà.

«UNE FIERTÉ»
Premier candidat gay de l’émission, Guillaume assure ne pas avoir eu peur de s’inscrire. «Je ne me suis même pas posé la question, a-t-il affirmé à la présentatrice Karine Le Marchand. Je cherche l’amour au même titre que les autres candidats et le regard des autres, je m’en fiche.» Par le passé, Guillaume n’était toutefois pas aussi sûr de lui: «À 15 ans, j’ai été à deux doigts de faire une connerie», confie-t-il en parlant d’un pont du haut duquel il a parfois eu envie de sauter. Participer à L’amour est dans le pré représente pour lui «une fierté» et une façon d’adresser un message à «tous les jeunes mal dans leur peau, qui ne s’assument pas».

Pour le soutien, les hommes efféminés devront toutefois repasser. Guillaume préfère les hommes virils et c’est son droit le plus absolu. Mais la portée de son discours militant envers les jeunes perd en force lorsqu’il se permet de faire des remarques qui laissent entendre que les hommes efféminés ne sont pas des hommes: «Si je voulais une femme, je prendrais une femme», indique-t-il par exemple.

AIMER LA CAMPAGNE
Son «mec mec», Guillaume le veut «simple, ouvert d’esprit, généreux, qui a le sens de a famille, super souriant», dans une fourchette d’âge allant de 25 à 45 ans (l’éleveur en a 31) et qui travaillerait en dehors de l’exploitation. «J’ai un fort caractère, je ne veux pas de quelqu’un qui travaille avec moi», explique-t-il d’emblée. Les prétendants doivent aussi aimer la campagne: la première ville est à 30 kilomètres de chez lui et elle n’est pas très grande. Mais les yeux de Guillaume s’illuminent lorsqu’il parle de son mariage qu’il «visualise déjà». Il le veut «beau et grand, avec plein de bonheur pour montrer que l’ado mal dans sa peau a fait un bon bout de chemin».

Les téléspectateurs ont maintenant la possibilité de lui écrire («de préférence papier et pas par mail»). Guillaume pourra sélectionner dix prétendants qu’il rencontrera dans un restaurant avant d’en choisir deux qui le rejoindront sur son exploitation. Les prochaines émissions seront diffusées cet été. Pour revoir le portrait de Guillaume, cliquez sur l’image ci-dessous (à partir de 34:05).

Guillaume ADP

Et pour lui écrire, envoyez une lettre avec des photographies récentes à:

L’amour est dans le pré
TSA 21234
75070 Paris Cedex 02