Panti Bliss a décidément un talent d’oratrice certain. Après l’émouvant discours tenu dans un théâtre de Dublin, qui avait fait le tour du monde, la drag queen irlandaise récidive lors d’une conférence TED, avec une intervention intitulée « Toutes ces petites choses ».

Extrait:

« J’ai 45 ans, et je n’ai jamais tenu la main à mon partenaire en public sans avoir à y réfléchir. », commence-t-elle. « Les gays ne peuvent pas se tenir la main en public sans avoir au préalable envisagé les risques. Les gays ne peuvent pas mettre un bras sur l’autre ou mettre une main autour de la taille sans avoir envisager les conséquence que cela pourrait entraîner. Nous regardons autour de nous pour voir qui il y a. Est-ce tard? Dans quel coin sommes-nous? Y a-t-il des ados qui s’ennuient dans le coin et qui chercheraient à s’amuser? Y a-t-il des tas de mecs qui traînent en dehors d’un pub? Et si nous décidons que c’est bon, nous pouvons tenir la main, ce n’est plus un acte ordinaire, auquel on n’a pas réfléchi. (…)

Et peut-être que si nous voyons un groupe de mecs arriver vers nous, nous déciderons en silence de continuer à nous tenir la main, en signe de défi. Mais maintenant, notre petit geste intime, d’amour, n’en est plus un et est devenu un acte politique. »

Voir toute la vidéo ci-dessous (en anglais):

Nous avons interviewé Panti Bliss lors de son passage à Paris, l’été dernier. Voir: Panti Bliss: Quand les drag-queens prennent le pouvoir