La loi votée le 19 juin 2014 à l’Assemblée nationale est entrée en vigueur le 1er janvier au Vietnam. Il s’agit d’une modification de la loi sur le mariage et la famille, changée pour la dernière fois en 2000, qui met fin à l’interdiction du mariage pour les couples de même sexe. Toutefois, cela ne signifie pas que l’État les reconnaîtra officiellement puisque la définition légale du mariage reste l’union d’un homme et d’une femme selon les textes de loi. C’est le ministre de la Justice Ha Hung Cuong lui-même qui avait présenté cet amendement en mai dernier. Selon Bui Minh Hong, une experte du ministère, plusieurs amendements sur les conflits concernant les biens collectifs et les enfants ont été abordés par les député.e.s, mais ne figurent finalement pas dans la version finale présentée à l’Assemblée nationale.

Cette évolution doit être mise en perspective avec le fait que depuis tout juste un an les couples de même sexe au Vietnam peuvent célébrer symboliquement leur union sans risquer une amende. En effet, avant novembre 2013, ils pouvaient être condamnés à payer une somme pouvant aller jusqu’à 500000 dongs vietnamiens (soit environ 20 euros), pour avoir tenu une cérémonie «contraire aux us et coutumes du Vietnam».

Photo Casablanca1911