La nouvelle fut une surprise pour l’intéressée comme pour les observateurs/trices politiques: Madhu Kinnar est devenue ce dimanche 4 janvier la maire de Raigarh, une ville de plus de 150000 habitant.e.s en Inde. Issue de la caste des intouchables et sans le soutien des partis, cette femme trans’ a devancé de 4537 voix son rival du Bharatiya Janata Party, le parti actuellement majoritaire au sein du gouvernement, et le candidat du Congrès national indien.

«Les gens ont voté pour moi car le BJP et le Congrès n’ont jamais tenu leurs promesses, a-t-elle confié au Times of India. Ma victoire est le reflet de l’amour et du soutien que m’apportent les gens. J’ai bénéficié d’un appui incroyable pendant la campagne. La propreté et la construction d’égouts sont mes priorités. Les pauvres m’ont aidée, mais je devrai prendre soin de tout le monde à Raigarh.»

Madhu Kinnar a quitté l’école très jeune. Elle a jusqu’ici gagné sa vie en chantant et en dansant. Sa victoire est un signal fort que les principaux partis imputent aux rivalités intestines qui agitent le BJP dans cette région.

Il y a quelques mois, la Cour suprême indienne avait reconnu que compte tenu des discriminations dont souffrent les personnes trans’, elles devraient bénéficier de programmes de discrimination positive.

Photo Capture