Nitzan Horowitz, seul député ouvertement gay du parlement israélien, la Knesset, a annoncé qu’il quittait la politique, rapporte Pink News. Il n’aurait pas réussi  à obtenir l’investiture de son parti, Meretz (un parti parti social-démocrate, vert et laïc), pour les prochaines élections législatives. Sur sa page Facebook, l’homme politique a déclaré:

«J’aime ce pays et je vous aime énormément. Nous avons accompli de nombreuses choses ensemble. Nous avons mené des batailles, initié des lois progressistes, nous nous sommes battus pour des valeurs fondamentales: la démocratie, les droits humains, la justice sociale et la paix. Dans tous mes engagements et mes projets, j’ai donné le maximum. La diversité des sujets que j’ai pris en charge a eu un impact sur beaucoup de gens: la lutte contre le racisme, pour une meilleure coopération régionale, contre l’attitude coercitive des religieux, pour la protection de l’environnement, le pluralisme, la culture et bien sûr pour les droits de ma bien-aimée communauté homo.»

Nitzan Horowitz aura effectué deux mandats de député au sein de la Knesset. Il est le deuxième député israëlien à avoir fait son coming-out, mais il était le seul en activité. Très impliqué sur les questions LGBT, il espérait faire bouger son pays sur le sujet, mais le gouvernement conservateur a bloqué ses initiatives. En 2013, il a brigué la mairie de Tel Aviv, sans succès. Avant sa vie politique, il était journaliste. Il n’a pas encore indiqué s’il reviendrait à son premier métier.

Yagg l’avait rencontré en mai 2014. Lire son interview: Nitzan Horowitz, député israélien ouvertement gay: «Je refuse de faire du pinkwashing»

Photo Xavier Héraud