Spécialiste de l’islam politique, Olivier Roy était ce matin l’invité de Patrick Cohen sur France Inter. Interrogé en fin d’émission sur la place de la religion dans le monde arabo-musulman, l’auteur de En quête de l’Orient perdu (Seuil) a expliqué que, contrairement à ce que l’on pourrait croire, la religion est de plus en plus «isolée». Et c’et aussi le cas en France, affirme le politologue (à partir de 13′ dans la vidéo ci-dessous):

«Prenons l’exemple de l’Iran, où 30 ans de régime islamique ont abouti à la société la plus sécularisée de tout le monde musulman. Prenez la Tunisie où un parlement à majorité islamiste a voté la constitution la plus laïque et la plus libérale de l’ensemble du monde arabe.

«Ce qu’on perçoit comme une réaction religieuse, et c’est la même chose chez les Chrétiens, ce n’est pas du tout le fait que la religion fait retour, c’est que la religion au contraire est isolée. Isolée de la culture dominante de plus en plus, isolée de la politique, contrairement à ce qu’on pourrait penser. (…)

«Ça la rend plus visible, et plus agressive. [En France], la «Manif pour tous» est l’exemple même du divorce entre le religieux et le social, entre le religieux et le culturel. C’est à dire que la question du mariage gay [sic] etc. est passée maintenant dans l’opinion publique, ce n’est pas un problème. (…) On a une réaction et un repli agressif de gens qui sont essentiellement des catholiques. Bien sûr il y a quelques musulmans, juifs, protestants et athées qui les rejoignent mais globalement, la «Manif pour tous», c’est la droite de l’Église catholique.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Olivier Roy : « Daesh a confisqué la révolution syrienne »